Les Potagers Natures

Accueil > CONCERTS > CONCERT [Org : D.CH] : GROUP4 (Marchetti.Lasserre.Guionnet.Chiesa) + Proj. (...)

CONCERT [Org : D.CH] : GROUP4 (Marchetti.Lasserre.Guionnet.Chiesa) + Proj. de Peter Tscherkassky

lundi 7 février 2011


GROUP4 (Fr.) :

« Si le temps était à saisir sur la paume de chaque main.
Si l’espace, les directions - la rose des vents -
pouvaient tour à tour dessiner un espace et des directions plus grandes encore.
Voici une proposition musicale : un quatuor.

... jeux ouvert à tous les vents, avis de forte tempête ou grand calme ;
quelle que soit la météo, nous les suivons, à l’instar d’un navire frayant sur
l’océan des sons - jusqu’en ces régions où les courants, les territoires et même
les intentions, désormais, sont sans nom. »
Pour en savoir plus sur chacun d’entre eux :

Jean-Luc GUIONNET (saxophone) : jeanlucguionnet.eu
David CHIESA (contrebasse) : david.chiesa.free.fr
Lionel MARCHETTI (revox) : lionelmarchetti.bandcamp.com
Didier LASSERE (percussions) : didierlasserre.free.fr

Pour écouter, suivre ce lien :
https://lionelmarchetti.bandcamp.com/album/group4-2015-free-improvised-music-live


Projections - Peter TSCHERKASSKY


Outer Space - 1999 - 9’58 N/B - 35mm
L‘impression d‘un film d‘horreur, le danger qui guette. La nuit, dans le regard de la caméra légèrement oblique, surgit d‘un noir profond, dans une lumière farfardée une maison qui disparaît à nouveau. Une jeune femme s‘approche lentement de ce bâtiment. Lorsqu‘elle y entre, les points de montage craquent, la bande son grince de façon atténuée et étouffée. Du found-footage Hollywood sert de base pour ce film. La silhouette qui tantôt traverse les images silencieusement, et qui tantôt est jetée à travers l‘image, s‘appelle Barbara Hershey.

Dream work - 2001 - 11’ N/B - 35mm
Musique : Kiawasch Saheb-Nassagh
Dream Work est une entreprise de déformation à plusieurs titres. Le travail du rêve auquel se livre Tscherkassky de façon consciente et éveillée est analogue au travail effectué par le psychisme tel que Freud l’a explicité dans son ouvrage De l’interprétation des rêves. Il consiste à déformer une image cinématographique pré-existante en procédant par extraction, dislocation, de zones de l’image, des photogrammes, cette déformation préludant à la création de nouvelles images.