Les Potagers Natures
Accueil du site > Concerts organisés > CONCERT : Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp (Suisse) + The Family Elan (...)

CONCERT : Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp (Suisse) + The Family Elan (Angleterre) + Les Frères Baglamas (France)

MARDI 05 JUILLET 2011 @ NöVo Local 16 rue Jules Guesde (Place des Capuçins). 20h30. Cinq euros.


ORCHESTRE TOUT-PUISSANT MARCEL DUCHAMP (Genêve) :
Entre ambiances berlinoises et rythmiques afro-pop, rugosité free-rock et sophistication harmonique, l’univers de l’OTPMD s’appuie sur une sérieuse section rythmique (contrebasse, guitare, batterie – tenue par Wilf Plum qui a officié au sein des mythiques Dog Faced Hermans) tandis que le marimba, le trombone et le violon, tout aussi cadencés, élargissent encore le champ du rythme. Là-dessus, la chanteuse et violoniste Liz Moscarola, discrète diva à la singulière présence, minaude, s’enflamme et peste, jouant tour à tour les harpies, les femmes fatales et les jeunes filles sages.
http://www.myspace.com/orchestretou...

THE FAMILY ELAN (Grande-Bretagne) : Les Anglais de The Family Elan brodent un étrange répertoire voué à l’ivresse et au voyage intérieur. Entre râgas indiens, rebetiko rêveur et psychédélisme britannique, les méandres empreints de douceur du trio tissent le tapis volant idéal pour accéder à une douce transe.
Chris Hladowski, l’artisan de ces lévitations instrumentales, est un remarquable poly-instrumentiste qui a joué dans le One Ensemble de Daniel Padden et avec les formidables vrais-faux rois-gitans du Nouveau-Mexique, A Hawk and a Hacksaw.
http://www.myspace.com/familyelan

LES FRERES BAGLAMAS (France) :
Le rebetiko est une forme de musique populaire grecque apparue dans les années 1920*. Cette formation de jeunes musiciens, joue des classiques de rebetiko. Les chansons parlent de drogues, de sexes, d’alcool... La voix est âpre et rugueuse. Son ton très dure et grave exprime bien la noirceur des paroles. La musique est étonnante. Les morceaux accélérent, puis ralentissent au fil de la narration jusqu’à s’éteindre pour redémarrer avec violence. Le percussionniste (avec son daf), magnifique à entendre et à voir jouer, entraîne le groupe dans des vagues tout à fait atypique de tempo fluctuant au gré du sang.
*lire à ce sujet :http://fr.wikipedia.org/wiki/Rebetiko


Plan du site